Sushi : pourquoi le riz est-il fermenté ?

Originaire du Japon, le sushi fait de plus en plus d’amateurs à travers le monde. Cette spécialité nippone se trouve le plus souvent proposée à la carte dans plusieurs grands restaurants ou palaces issus de différents pays à l’étrangers. Composé principalement de poissons crus et de riz blanc, ce plat typique du Japon se caractérise surtout par un processus de fermentation auquel les ingrédients de base sont soumis lors de la préparation. En France, on retrouve aujourd’hui davantage de restaurants qui se spécialisent autour du sushi.

De quoi est composé le Sushi ?

Le sushi désigne un mets japonais fait à base de riz blanc particulièrement vinaigré et qui se trouve enroulé dans un rouleau de poisson cru. Le tout sera par la suite enveloppé dans une feuille d’algue. Certaines personnes choisissent également d’associer la boule de riz fermenté avec des tranches de légumes ou fruits émincés. Le thon est le type de poisson qui est le plus souvent apprécié pour faire du sushi. On utilise également du vinaigre spécialisé pour la préparation du riz blanc fermenté. Pour la dégustation du sushi, on utilise ordinairement des baguettes tout en trempant ce dernier dans des sauces en particulier.

L’histoire du riz fermenté et du sushi

Remontant il y a de multiples siècles, l’origine du sushi découle d’une invention culinaire spécifique qui consiste à enrober le poisson cru dans une boule de riz cuit. De ce fait, l’aliment contenu se trouve fermenté et c’est ce qui lui a permis de garder plus longtemps sa saveur. Depuis, les Japonais ont eu l’idée d’associer le riz blanc avec du vinaigre afin d’obtenir un meilleur processus de conservation du poisson salé. En effet, jusqu’à aujourd’hui, le poisson et le riz sont tous deux adoptés comme aliments de base au Japon.

Différents types de sushi

Actuellement, le sushi séduit de plus en plus d’amateurs de la cuisine au niveau du marché international. Ce plat typiquement nippon existe en une multitude de catégories, les plus connus sont les maki-sushis et les nigiri-sushis. En premier lieu, le maki-sushis est composé de plusieurs ingrédients, tels que : le poisson, le riz blanc vinaigré, la feuille de nori et quelques tranches de légumes ou fruits. Le tout se trouve enroulé dans de nattes en bambou découpées. En second lieu, le nigiri-sushi est principalement composé d’une boule de riz fermenté ou de poisson salé posé sur l’extrémité. L’ensemble des ingrédients se trouvent souvent entourés par des algues séchées.

Quelles sont les bases de la cuisine Nikkei ?
Qu’est ce que le Donburi ?